Image default
Maison et Décoration

Mieux maîtriser les techniques d’isolation de toiture d’une maison

Chaque maison nécessite une isolation thermique pour limiter les transferts de chaleur entre un milieu chaud et un milieu froid. L’isolation concerne la toiture, les murs, la couverture et les combles. Cette opération doit être faite par un professionnel capable de maîtriser le travail. Pour la toiture, l’isolation thermique se réalise par deux techniques différentes. Il s’agit de la technique d’isolation par l’intérieur et la technique par l’extérieur. Pour vous guider dans votre projet d’isolation, cet article va détailler chacune de ces techniques d’isolation de toiture.

L’isolation de toiture par l’intérieur

Avant de commencer un travail d’isolation toiture par intérieur, il faut bien examiner la sous toiture. Plus précisément, il est nécessaire de déterminer l’état da santé de la charpente qui supporte la toiture. Cela assure la longévité de votre isolant et évite un surcoût. Le principe de la méthode d’isolation de toiture par l’intérieur est de mettre une matière isolante à travers ou sous les solives. D’ailleurs, il existe de grandes méthodes à ce propos. Il y a l’isolation sous toiture et l’isolation sous rampants par les combles. La première demande de démonter la couverture de la maison. Elle est très onéreuse et nécessite de poser un matériau isolant sur le toit avant d’entamer la réparation de la couverture. Pour la seconde qui est moins coûteuse, le fait de démonter la couverture n’est pas obligatoire. L’isolant doit être choisi suivant la nature, l’épaisseur, les performances et l’espace disponible pour le poser. Cette technique est plus pratique pour les combles non habités. Si l’isolation toiture par l’intérieur vous intéresse, il faut choisir les types d’isolants à poser au préalable. En général, les isolants utilisés constituent la fibre de bois, l’ouate de cellulose, la plaque de laine, les panneaux de mousse. Ces isolants ont chacun leur avantages mais à vous de voir celui qui vous convient au mieux.

La technique d’isolation thermique d’un toit par l’extérieur

Ensuite, vous pouvez faire isoler votre toiture par l’isolation par l’extérieur. Une toiture isolée de l’extérieur est appelée une toiture sarking. C’est une technique assez moderne qui offre pas mal d’avantages par rapport à la méthode traditionnelle de l’intérieur. C’est un concept de référence pour tous ceux qui sont séduits par le charme d’une charpente apparente en décoration de plafond. Avant d’entamer une isolation de toiture par l’extérieur, il est conseillé de considérer une multitude de choses tout comme celle de la méthode d’intérieur.  L’avantage d’une toiture sarking est qu’elle est très rapide à exécuter. Elle permet une rénovation satisfaisante de votre couverture. Puis, l’intérieur de votre demeure reste intact puisqu’il n’y aura plus de perdition d’espace à l’intérieur. Pour l’isolant, la couche est constante pour cette technique. Seulement, faire isoler sa toiture par le sarking demande une expertise prouvée. Le type de matériel d’isolation utilisé est parfois moins insonore que les matériels isolants standardisés comme la laine de roche ou l’ouate de verre. Bref, cette technique est la plus durable garantissant la préservation du volume des sous-combles. Elle induit un profit de l’inertie thermique des éléments de maçonnerie.

Quel type d’isolant est l’idéal à adopter ?

Quelle que soit la technique que vous envisagez d’opter pour une isolation toiture,vous avez un embarrât de choix d’isolants à votre disposition. Pour mieux faire votre choix, vous pouvez appeler un professionnel. Sur ce, sachez qu’il existe des isolants naturels. Ces derniers sont reconnus comme les plus respectueux de l’environnement. Ils respectent  les normes européennes en matière de conductibilité thermique. Ce qui implique qu’ils possèdent une multitude de qualité de confort, d’économie et réduisent l’humidité. Très faciles à manipuler, les isolants dits naturels les plus courants constituent la laine de mouton, l’ouate de cellulose, la fibre de bois ou encore la plume. En plus, sur le marché existe également les isolants synthétiques. Ces types d’isolants offrent une isolation de toiture de qualité optimale. Présentant un faible risque sur l’environnement, les isolants synthétiques possèdent une meilleure résistance thermique et une capacité énorme à la rétention d’eau. Parmi eux se trouvent le polystyrène, le polyuréthane et la mousse phénolique. À cela s’ajoute les isolants minéraux. La plupart des gens optent pour ce dernier type par son efficacité contre le froid. Ils présentent une longue durée de vie par rapport à d’autres types d’isolants. Ils présentent une facilité d’installation. Ils sont abordables et sont entre autres la laine de verre, le verre cellulaire. En revanche, ils sont fabriqués à partir de sable ou de verre recyclé voire du basalte.

Déterminer l’épaisseur de l’isolant à opter pour une isolation de toiture

Lors d’un travail d’isolation thermique de toiture, l’épaisseur de l’isolant à utiliser importe grandement. En effet, s’il y a suffisamment d’espace, il faut privilégier une isolation bon marché comme la laine de verre. Sinon, vous pouvez pencher vers un isolant avec une haute valeur d’isolation. Pour pouvoir prétendre à une prime d’isolation de toit en Wallonie, il ne faut dépasser une valeur U de 0,20 W/m2K. L’épaisseur de l’isolant pour atteindre cette valeur dépend tout d’abord du type d’isolation et de la valeur lambda du matériau choisi. Pour une isolation avec de la laine minérale, il faut conserver une épaisseur de 16 à 20 cm pour atteindre une valeur Rd de 4 m2K/W. Si vous préférez les flocons de papier aussi appelé cellulose, il faut conserver une épaisseur de couche de 16 à 21cm pour atteindre la valeur Rd de 4 m2 K/W. Enfin, sachez que le polyuréthane figure parmi les meilleurs matériaux isolants. Ces derniers ont une valeur lambda très faibles, allant de 0,025 à 0,03 K/W. Donc, en comparaison avec d’autres types d’isolants, vous pouvez isoler en une couche d’une épaisseur plus faible. Dans ce cas, il faut une épaisseur de couche de 12 à 14 cm pour aboutir à une valeur Rd de 4 m2 K/W. Il y a tant d’isolants qui assurent une meilleure isolation de toiture. Le choix doit se porter sur différents critères. Consulter un technicien est le plus recommandé pour assurer une isolation thermique de toiture efficace, durable et satisfaisante.

Related posts

Luminaires et éclairage : Les 5 tendances en vogue en 2019

Tamby

Pourquoi privilégier l’éclairage par Leds ?

Journal

Formation incendie Calvados : arrêter une alarme incendie déclenchée accidentellement

sophie

Avez-vous besoin d’une alarme maison ?

Christophe

Les avantages d’utiliser un adoucisseur d’eau

Irene

Les avantages d’avoir un chauffage central

Irene