Santé

Que faire si on a mal au dos ?

Notez cet article

L’âge n’est pas toujours un facteur de bonne santé. Que l’on a 20 ans, 40 ou 70 ans, quand les douleurs au dos font des siennes, il arrive qu’on a même du mal à bouger. Dans ces cas-là, surtout si la douleur est insupportable, même des mouvements simples peuvent vous rendre la vie très difficile.

Pas de panique ! Les douleurs au dos ne sont pas mortelles et on peut facilement trouver des solutions et surtout contacter de toute urgence un ostéopathe ou encore passer par des alternatives que l’on peut faire soi-même.

Vite de la chaleur !

Si vous êtes tout seul, de la chaleur est une solution qui ne vous coûtera rien du tout. Prenez une bouillotte ou encore un tissu en coton chaud chauffé avec de l’eau. Il faut ensuite l’appliquer sur la zone douloureuse. Attention, ce n’est pas un remède pour lutter contre la douleur mais c’est juste une solution rapide pour la soulager. D’ailleurs c’est une bonne alternative surtout si la douleur est intense et inconfortable.

Adopter un autre mode de vie

Il se peut que le mal de dos survient, dure une dizaine de minutes et disparait après. Mais il est fort possible que les douleurs reviennent après quelques heures ou quelques jours. Dans tous les cas, le mal de dos peut avoir des origines diverses et on peut les prévenir rien qu’en changeant quelques habitudes dans notre quotidien.

Et parfois, les préventions sont des remèdes excellents. Evitez de ce fait de soulever trop souvent des objets lourds car ces actions ont des conséquences désastreuses sur votre dos. Faites attention également avec les mouvements brusques et les postures que l’on adopte trop longtemps.

Prenez aussi en compte que le fait d’avoir d’autres maladies peuvent causer des maux de dos et enfin tout ce que vous faites comme activités sont des facteurs de mal de dos.  Alors dès que vous avez pris en compte les habitudes de votre quotidien, vous pouvez les corriger pour éviter le mal de dos.

Les analgésiques

Prendre des analgésiques est une solution très courante pour apaiser les maux de dos. Vous pouvez en acheter librement sans ordonnance dans les pharmacies et demander des conseils supplémentaires. Si vous êtes chez vous et possédez des anti-inflammatoires de type ibuprofène alors prenez-en.

Ne prenez pas tout de suite un repos total avec les douleurs car cela risque d’affaiblir les muscles. Par contre si elles sont trop aigües, là il faut prendre un peu de repos.

Les prescriptions médicamenteuses

Certains maux de dos ne réagissent pas à la prise d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène. Il faut de ce fait aller consulter un médecin et suivre de nouvelles prescriptions médicamenteuses. On peut alors vous donner de l’hydrocodone ou encore de la codéine.

Ce sont des prescriptions pour une courte période et sont de narcotiques puissants. Attention, ces médicaments sont prescrits seulement sur ordonnance et vous devez être suivi par le médecin. Il peut aussi donner des relaxants musculaires.

La physiothérapie par un professionnel

Lorsque l’on fait appel à un professionnel, souvent la douleur est assez intense. Si les médicaments ne vous plaisent pas, vous pouvez passer par de la physiothérapie. Cela consiste à relâcher les muscles pour atténuer la douleur.

Des techniques sont montrées par le physiothérapeute pour que la personne retouvre la santé petit à petit. Le professionnel peut également aider la personne à adopter des exercices qui aident acquérir de la flexibilité et ainsi en profiter pour que la personne améliore également sa posture. Ces techniques peuvent être toujours suivies par la personne même si la douleur disparait car elles aident à prévenir les récidives.

Related posts

Pourquoi faut-il s’inscrire dans une salle de sport ?

Journal

Bien choisir sa mutuelle santé, comment et pourquoi ?

Tamby

Comment bénéficier de la meilleure prise en charge des maisons de repos ?

Journal

Pourquoi la lumière bleue est-elle nocive ?

administrateur

Tout savoir sur la mutuelle santé

Laurent

La cryolipolyse, une méthode efficace pour maigrir

sophie