• Home
  • Actualité
  • Quelques lignes sur la violence subie par les femmes en Iran
Actualité

Quelques lignes sur la violence subie par les femmes en Iran

Quelques lignes sur la violence subie par les femmes en Iran
5 (100%) 1 vote

L’Iran est le seul pays au monde où les femmes subissent de nombreux préjudices. Elles sont torturées ou exécutées à mort pour dissidence. Bon nombre d’entre elles ont été arrêtées l’année dernière et sont victimes de violences en détention pour avoir pris part aux manifestations anti-gouvernementales.

Comment se manifeste la violence infligée aux femmes en Iran ?

Sous le régime misogyne en Iran, les femmes comme les filles iraniennes endurent la répression et les discriminations sous toutes leurs formes. Depuis l’arrivée au pouvoir du président des mollahs Hassan Rohani, pas moins de 70 femmes ont été exécutées. Et même que dans les années 1980, plus d’une dizaine de milliers de femmes de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran ont été tuées par le régime, pour avoir exercé en toute liberté leur expression et opinion. Parmi les victimes figuraient des mères âgées, des femmes enceintes et des adolescentes.

Il existe même un enregistrement audio, des lettres et des mémoires qui apportent des détails sur les scènes les plus cruelles de viol, de torture, d’exécution d’adolescentes et de femmes dans les prisons en Iran. Il n’en est pas moins pour les prisonnières politiques iraniennes qui souffrent énormément. En effet, après de longues périodes d’isolement sous interrogatoire et sous la torture, ces femmes sont condamnées à de longues peines de prison où elles contractent toute sorte de maladies. De plus, les autorités les privent de soins médicaments et les laissent souffrir et mourir à petit feu. Dans certaines villes iraniennes, les femmes subissent une série ignoble d’agression à l’acide. La violence conjugale contre les femmes est également omniprésente dans la société, sans parler du mariage précoce forcé qui est largement pratiqué dans tout le pays.

Quelles sont les solutions proposées pour mettre fin à ses actions ?

Face à ces actes de barbarie perpétrés à l’égard des femmes, la Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne a tenu à faire un communiqué à l’occasion Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. La commission du CNRI appelle à une action internationale pour mettre un terme à la violence institutionnalisée contre les femmes en Iran. Elle lance un appel vis-à-vis de la communauté internationale afin de prendre des mesures pour que le régime iranien soit tenu responsable de ses crimes à l’encontre des femmes et de la mauvaise condition des femmes en Iran, sous tous les plans. Pour rappel, le régime a empêché l’adoption du projet de loi sur la prévention des violences envers les femmes, car le pouvoir judiciaire a non seulement omis la moitié des articles de ce projet de loi, mais l’a ajourné durant huit ans. Pour faire valoir leur droit aux femmes iraniennes, la communauté internationale doit être en mesure de prendre les décisions y afférentes.

 

Related posts

Le caoutchouc conducteur: en savoir plus

Comment se porte l’immobilier à Rennes ?

Assurance dommage ouvrage : quel budget prévoir ?

L’aménagement urbain : au cœur des préoccupations des autorités municipales