Image default
Commerce et Economie

Immobilier à Montpellier : la cote par secteur

Avec de nombreuses nouvelles constructions et de projets en cours, il est difficile d’établir la cote du marché de l’immobilier montpelliérain. De plus, les prix varient fortement, parfois dans un même secteur. Quelles sont les caractéristiques des principaux quartiers du chef-lieu de l’Hérault ?

L’Ecusson, Beaux-arts et Arceaux

Force est de reconnaître que presque la mixité sociale, et donc une forte densité démographique, est une réalité à Montpellier. Il y a cependant des exceptions. En effet, trouver un appartement à Montpellier Nord, notamment dans les quartiers de la Paillade ou de la Mosson, des secteurs souvent boudés, semble plus facile qu’ailleurs. Autre constat, il est possible de trouver dans la plus grande ville de l’Hérault des logements de nature et de prix très hétérogènes au sein d’un même quartier, voire d’une même rue.

A Montpellier ou ailleurs, il est toujours recommandé de choisir son lieu d’habitat en fonction de ses contraintes de vie comme la taille de la famille ou le lieu de travail. Le transport est devenu un enjeu majeur pour la métropole héraultaise où la proximité du tramway est un réel avantage, notamment pour le quartier de l’Ecusson, dans le centre historique, où l’on peut trouver des appartements de luxe ou des moyennes surfaces dans de superbes bâtiments anciens. Naturellement, les prix y flirtent toujours avec les sommets : environ 4 000 euros le m² dans un appartement place de la Comédie ou Jean-Jaurès.

Les quartiers des Beaux-arts et des Arceaux, toujours dans le centre, sont également très prisés par une clientèle fortunée. Il faut compter de 3 500 à 4 000 euros le m² pour un appartement bourgeois. Les prix sont moins élevés pour les constructions datant des années 1960 qui peuvent se négocier entre 2 500 euros et 3 000 euros le m². Mais les spécialistes s’accordent à dire que les acheteurs sont disposés à payer le prix fort si le logement est de bonne qualité.

Montpellier Nord et Port-Marianne

De nombreux investisseurs choisissent de mettre leur argent dans un appartement à Montpellier Nord, une zone de prédilection pour la clientèle étudiante. Et pour cause, la demande de location en studio et en petite surface est toujours plus importante que l’offre. Même si l’activité y connait un léger ralentissement, le rendement reste élevé, de l’ordre de 450 euros par mois pour un studio, et de 600 euros par mois pour un deux-pièces.

Le secteur de Port-Marianne, qui abrite la mairie, compte de nombreuses résidences récentes, souvent de qualité, dans un décor futuriste avec la mer et les rives du Lez en arrière-plan. La côte y avoisine les 4 000 euros le m². La desserte y est excellente, et la municipalité en a fait un pôle écologique. De nombreux programmes immobiliers y fleurissent. L’offre y est donc élevée, mais les prix ne semblent pas baisser, certainement en raison de la qualité des biens.

Related posts

De la vaisselle jetable biologique pour surprendre ses convives !

Claude

Dans quel cas parle t-on d’usufruit ?

Irene

Comment rendre son commerce plus attractif ?

Tamby

Pourquoi solliciter l’expertise d’un courtier en rachat de crédits ?

Journal

Quelles sont les principales fonctionnalités d’un logiciel de caisse enregistreuse ?

administrateur

La vente directe : un mode de distribution de plus en plus prisé en France

Odile