Image default
Divertissement

L’hypnose conversationnelle, quèsaco ?

Mise au point par Milton Erickson, popularisé, mais aussi revue et corrigée par de nombreux hypnothérapeutes au fil des décennies, l’hypnose conversationnelle est également appelée hypnose ericksonienne. Cette technique repose essentiellement sur la communication entre le patient et son thérapeute. Ce dernier mobilise et modifie sensiblement l’inconscient du sujet et/ou son comportement par des suggestions, des images ou des métaphores afin d’atteindre les objectifs fixés.

Une hypnose qui laisse le patient bien conscient

À la différence de l’hypnose classique, l’hypnose conversationnelle ne recourt pas à la transe hypnotique. En d’autres termes, le patient se retrouvera dans un état qui permettra au thérapeute d’atteindre son inconscient ou son subconscient, mais sans « l’endormir ». Le sujet étant relativement conscient, il reste en principe maître de ses paroles et de ses gestes.

Les séances prennent la forme d’une entrevue au cours de laquelle les deux parties partiront à la recherche des origines des problèmes, les règleront, et prendront les dispositions pour éviter qu’ils ne reviennent. Elles s’apparentent à une relation d’aide basée sur l’écoute active, une technique prônée par Carl Rogers et qui consiste pour le thérapeute à concentrer son attention sur les dires, les gestes et les modifications du comportement de son patient en fonction des situations abordées pendant les discussions.

L’objectif de l’hypnose ericksonienne est d’apprendre au sujet à trouver les solutions à ses problèmes en lui-même. Les résultats varient toutefois suivant la réceptivité de chacun.

Se former à l’hypnose conversationnelle

Ceux qui souhaitent découvrir cette pratique ou exercer la profession d’hypnothérapeute à Angers devront suivre une formation adaptée. L’apprentissage de l’hypnose conversationnelle comprend obligatoirement une partie théorique qui permettra d’acquérir les fondements de la discipline. Toute personne qui souhaite la pratiquer devra posséder des facultés accrues d’écoute, d’empathie et d’objectivité. La patience, la rigueur, de grandes capacités relationnelles et un bon sens de l’analyse sont également requis.

Le choix de la formation est essentiel pour assurer les résultats des études. Par principe et par prudence, les apprentissages proposés en ligne sont à éviter. Mais il est toujours possible d’en user pour obtenir des informations utiles. Le mieux est de s’adresser à un établissement spécialisé et qui a reçu l’aval des professionnels.

Par ailleurs, on ne devient pas hypnothérapeute efficace du jour au lendemain même avec son certificat en mains. La pratique est primordiale pour acquérir de l’expérience. À noter que l’hypnose ericksonienne trouve son application dans divers domaines, notamment dans le cadre des soins et de l’accompagnement. Elle peut ainsi être mise à profit par le personnel médical chargé d’administrer des soins dans l’objectif d’aider le malade à ne pas appréhender les moments de son traitement si celui-ci est contraignant ou particulièrement douloureux.

Related posts

Les avantages de jouer au jeu de cube

Irene

Christophe Ambre, votre magicien et prestidigitateur à Genève

Web Creator

Les avantages du tatouage éphémère

Christophe

Un bar spécialisé dans les bières vous attend à Roanne

Journal

Comment fonctionne réellement un casino en ligne ?

Laurent

Obtenez des milliers de chaînes grâce à un abonnement IPTV

Web Creator