Image default
Tourisme

Les spécialités à goûter lors d’un séjour à Madagascar

La cuisine malgache est une cuisine généreuse. Dans le pays, les plats sont appelés le « laoka ». On le mange habituellement avec du riz, l’aliment de base. Les plats peuvent être à base de viande (zébu, porc, chèvre, lapin…), de poissons, de fruits de mer, de volailles et de légumes. Pour en savoir plus, voici trois spécialités malagasy à ne pas manquer au cours de votre voyage à Madagascar. Bon appétit ou « mazotoa homama » en malgache !

 

Le hen’omby ritra

Il s’agit de viande de bœuf braisée. C’est un plat simple à réaliser avec des ingrédients simples. Pour la préparation, on utilise de la viande de zébu, de l’ail réduit en pâte, du gingembre haché, du sel et de l’huile végétale. On ajoute parfois de la tomate pour donner un peu de couleur. Le tout est recouvert d’eau et cuit dans une cocotte. On n’y ajoute pas d’épices ni d’autres condiments, sinon ce ne sera plus du hen’omby ritra.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le zébu est le bovidé de la Grande Ile malgache. Pour la viande, on utilise surtout l’entrecôte ou de gros morceaux avec un peu de gras. Le plat est prêt lorsque la viande est bien tendre, que toute l’eau s’est évaporée et qu’il ne reste plus que de l’huile dans la cocotte. Ce mets est à servir avec du riz, du bouillon de brèdes (feuilles de végétaux), de l’achard de tomates ou de concombres et du piment.

Le ravitoto

Le ravitoto est incontestablement le « laoka » qu’il faut goûter lors d’un séjour à Madagascar. Il s’agit tout simplement de feuilles de manioc. Ces dernières sont un peu amères, mais trouvent leur utilité dans plusieurs plats. Pour obtenir du ravitoto, les feuilles sont pilées. Traditionnellement, elles sont pilées dans un gros pilon en bois. Mais de nos jours, on utilise un hachoir manuel à viande.

Le ravitoto est cuisiné de plusieurs façons. On peut le cuisiner soit avec du beurre de cacahuètes, du lait de coco mûr, des saucisses, de la viande de porc bien grasse, de la viande de bœuf (les morceaux à bourguignon) ou tout simplement avec de l’ail et une pointe de gingembre. Ce plat délicieux et rassasiant s’accompagne à merveille avec du riz, du bouillon de brèdes, des achards et du piment.

Le koba

Le koba est l’incontournable gâteau des Malgaches. Il se déguste en goûter ou traditionnellement en dessert lors des repas de fêtes. Le koba est à base de cacahuètes grillées et hachées, d’huile d’arachide, de pulpe de vanille, de sucre roux et de farine de riz (mettre du riz dans de l’eau pendant une heure et le piller après). Les quatre premiers ingrédients sont mélangés et broyés. Puis, la mixture est enroulée dans la pâte de farine de riz pour former un boudin cylindrique. Les cartouches cylindriques sont ensuite enveloppés dans des feuilles de bananier.

Pour la cuisson, on met les gros roulés dans un énorme récipient rempli d’eau bouillante. Il faut les cuire pendant des heures (24 heures ou plus) jusqu’à ce que le sucre roux se caramélise et que les cacahuètes soient cuites et tendres. Sur les marchés, il est débité au couteau, en tranches rondes.

Related posts

Quel est le budget pour des vacances en famille ?

Tamby

Vacances au Mexique en famille : voir et faire dans la péninsule du Yucatán

Tamby

Comment réserver son hôtel au meilleur prix ?

Journal

Acheter un bateau, c’est facile avec des spécialistes

Journal

Les grands acteurs du tourisme sont les influenceurs voyage

sophie

Pourquoi utiliser un site pour savoir où partir en voyage ?

Tamby