Image default
Santé

Cancer du foie : définition, cause, symptômes, traitement

Le cancer du foie peut provoquer la destruction des cellules du foie et perturber le fonctionnement normal du foie. Il existe plusieurs types de cancer du foie. En général, le cancer du foie et caractérisé comme primitif ou secondaire.

Le cancer primitif du foie débute sa croissance à l’intérieur du foie.

Le cancer secondaire du foie apparaît lorsque les cellules cancéreuses provenant d’autres zones de l’organisme se propagent au foie.

Cet article se concentre sur le cancer primitif du foie.

Le cancer primitif du foie le plus répandu est le carcinome hépatocellulaire. Il est également connu sous le nom d’hépatocarcinome. Il peut se répandre du foie vers d’autres parties du corps, telles que le pancréas, les intestins, l’estomac, les poumons, le cerveau et les os.

Le foie

Le foie

Le foie est le plus gros organe du corps. Il est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen, juste en dessous des côtes. Le foie fabrique les enzymes et la bile. Ces substances vous aident à digérer le gras, les vitamines et d’autres nutriments. Il produit des protéines qui sont importantes pour votre santé, tels que les facteurs de la coagulation. Il stocke les nutriments tels que le glucose, pour que vous restiez alimenté quand vous n’êtes pas en train de manger. Il décompose également les médicaments et les toxines.

Risques

Les médecins ne savent pas exactement pourquoi une personne attrape le cancer et une autre non. Cependant, le National Cancer Institute (NCI) a identifié les facteurs de risque suivants pour le cancer du foie :

  • L’âge : Le cancer du foie est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans
  • L’hépatite B ou C : L’infection chronique par l’hépatite endommage le foie. L’hépatite est transmise de personne à personne pendant l’acte sexuel ou par contact avec du sang. La transmission peut également avoir lieu de la mère à l’enfant. Bien que les hépatites C et B soient contagieuses, le cancer du foie ne l’est pas. Vous ne pouvez pas attraper le cancer du foie d’une autre personne. Il existe un vaccin qui peut protéger de l’hépatite B.
  • Alcoolisme : Absorber deux verres de boisson alcoolisée ou plus par jour pendant plusieurs années peut accroître le risque de cancer. Le risque augmente avec la quantité d’alcool ingurgitée.
  • Cirrhose : C’est une forme de détérioration du foie dans laquelle le tissu sain est remplacé par du tissu fibreux. L’alcool et l’infection par l’hépatite C sont les causes les plus communes de cirrhoses aux États-Unis. Des médicaments, des parasites et un excès de fer dans l’organisme peut également causer une cirrhose. La plupart des personnes atteintes d’un cancer du foie aux États-Unis avaient une cirrhose avant de contracter un cancer du foie.
  • L’aflatoxine : C’est une substance toxique produite par un type de moisissure qui se développe sur les cacahuètes, les céréales et le maïs. Aux États-Unis, les lois sur la sécurité alimentaire empêchent la prolifération de l’aflatoxine. Hors de ce pays, l’exposition à l’aflatoxine peut être élevée.
  • Diabète et obésité : La recherche a montré que l’obésité et le diabète augmentent le risque de cancer du foie.

Le National Cancer Institute (NCI) estime qu’il y aura près de 29 000 nouveaux cas et plus de 20 000 morts du cancer du foie et des voies biliaires intrahépatiques aux États-Unis en 2012.

Types

Les types de cancer du foie primitif sont liés aux différents types de cellules constituant le foie. Le cancer primitif du foie peut démarrer comme une simple grosseur se développant dans le foie, ou il peut se déclarer en plusieurs endroits en même temps dans le foie. Les gens souffrant de lésions sévères au foie ont plus de chances de présenter plusieurs sites de croissance du cancer. Les types de cancer primitifs sont :

  • Le carcinome hépatocellulaire (CHC) : Il s’agit du type le plus courant de cancer du foie. Trois personnes sur quatre atteintes du cancer du foie ont un cancer de ce type. Il peut se déclarer sous la forme d’une tumeur simple ou de tumeurs multiples dans tout le foie. Les sites multiples sont plus fréquents que les tumeurs isolées.
  • Le carcinome cholangiocellulaire : Ce type de cancer démarre dans les voies biliaires hépatiques. Les voies biliaires transportent la bile du foie vers la vésicule biliaire. Une ou deux personnes sur 10 atteintes de cancer du foie ont ce type de cancer.
  • L’angiosarcome hépatique : Ce type de cancer du foie est rare. Il se déclare dans les vaisseaux sanguins du foie. L’angiosarcome se développe rapidement. Ce type de cancer peut être déjà avancé au moment du diagnostic.
  • L’hépatoblastome : Il s’agit d’un type très rare de cancer du foie. Il est généralement observé avant l’âge de 4 ans. S’il est traité par chirurgie ou par chimiothérapie, le pronostic de ce type de cancer peut être très favorable. Avec un traitement précoce, le taux de survie peut être de 90 pour cent.

Symptômes

Les symptômes du cancer du foie incluent :

  • inconfort, douleurs et sensibilité abdominaux
  • jaunissement des yeux et de la peau (jaunisse)
  • gonflement de l’abdomen
  • ecchymoses ou saignements fréquents

Diagnostic

Pour diagnostiquer un cancer du foie, le médecin commence par une anamnèse et un examen physique. Un historique d’alcoolisme sur le long terme et d’infections chroniques à l’hépatite C ou B sont des indices importants.

Les tests pour le cancer du foie incluent :

  • Enzymes hépatiques : Cet examen sanguin indique à votre médecin comment fonctionne votre foie.
  • Alpha-foetoprotéine (AFP) : La présence d’AFP dans le sang peut être un signe de cancer du foie. Cette protéine est normalement produite uniquement par le foie et la vitelline des bébés avant leur naissance. La production d’AFP est normalement stoppée après la naissance.
  • Biopsie du foie : Cet examen consiste en l’obtention d’un petit morceau de tissu hépatique. Il est effectué en insérant une aiguille dans le foie (sous anesthésie locale). L’échantillon de tissu est alors examiné au microscope à la recherche de cellules cancéreuses. Les médecins peuvent également effectuer une biopsie du foie en utilisant un tube fin appelé laparoscope. Il comporte une caméra, de sorte que le médecin peut ainsi voir à quoi ressemble le foie. Cela permet des biopsies plus précises. Si des échantillons d’autres organes sont nécessaires, les médecins peuvent pratiquer une incision plus large. Cela s’appelle une laparotomie.
  • Tomodensitométrie de l’abdomen : Cet examen consiste à prendre de multiples images du foie et des autres organes de l’abdomen. Il indique aux médecins la localisation d’une tumeur dans le foie et si elle s’est propagée ou non aux autres organes.
  • IRM : Cet examen montre les zones du foie où les tumeurs sont présentes. Tout comme la tomodensitométrie, il détecte également si le cancer s’est propagé aux autres organes.

Traitement

Le traitement du cancer du foie est déterminé par :

  • le nombre, la taille et la localisation des tumeurs dans le foie
  • le fonctionnement du foie
  • la présence ou non de cirrhose
  • la propagation ou non de la tumeur hors du foie

En fonction de ces facteurs, il existe plusieurs options de traitement.

La chirurgie peut être utilisée pour enlever soit une portion du foie, soit le foie entier. Cela est généralement effectué lorsque la maladie est limitée. Jusqu’à 80 pour cent du foie peut être retiré sans risques. Avec le temps, les tissus sains restant vont repousser et remplacer les parties manquantes

La transplantation hépatique remplace entièrement le foie malade par le foie sain d’un donneur approprié. Ceci est une des options possibles si le cancer est petit et ne s’est pas propagé hors du foie. Des médicaments pour empêcher le rejet sont administrés après la greffe de foie.

L’ablation détruit directement les cellules cancéreuses. Ce traitement implique l’utilisation de chaleur ou d’injections d’éthanol pour détruire les cellules cancéreuses. L’ablation peut aider les personnes atteintes d’un cancer du foie et qui ne peuvent pas subir de chirurgie ou de transplantation. Elle est effectuée sous anesthésie locale.

La chimiothérapie pour le cancer du foie implique l’utilisation de médicaments par intraveineuse. Ces médicaments tuent les cellules de la tumeur, mais peuvent aussi attaquer les cellules normales. Des effets secondaires tels que des nausées et vomissements, une diminution d’appétit, de la faiblesse, des frissons et de la fièvre peuvent se manifester. La chimiothérapie peut également augmenter le risque d’infection. La plupart du temps, la chimiothérapie peut être administrée en ambulatoire.

La radiothérapie requiert l’emploi de rayons à haute énergie pour tuer les cellules cancéreuses. Elle peut être administrée par un rayon externe ou par des radiations internes. Pour l’administration par rayon externe, le rayonnement est pointé sur l’abdomen et la poitrine. Les radiations internes impliquent l’utilisation d’un cathéter pour injecter de petites sphères radioactives dans l’artère hépatique. Les radiations détruisent alors l’artère hépatique. Cela diminue l’apport en sang du cancer.

Les thérapies ciblées utilisent des médicaments qui sont conçus pour attaquer le cancer à l’endroit où il est vulnérable. Elles diminuent la croissance de la tumeur et aident à couper l’alimentation en sang de la tumeur. Le sorafénib (Nexavar) a été approuvé comme thérapie ciblée pour les personnes atteintes d’un cancer du foie. Les thérapies ciblées peuvent être utiles aux personnes qui ne peuvent pas subir de chirurgie ou de transplantation. Cependant, les thérapies ciblées peuvent avoir des effets secondaires significatifs.

L’embolisation et la chimio-embolisation peuvent également être utilisées pour les personnes qui ne peuvent pas subir de chirurgie ou de greffe. Ce sont des techniques qui permettent de bloquer l’artère hépatique en utilisant de petites éponges ou autres particules. Cela coupe l’alimentation en sang du cancer. L’embolisation peut être temporaire ou permanente. Quand l’artère hépatique est fermée, la veine porte continue à alimenter le foie.

Dans le cas d’une chimio-embolisation, une substance chimiothérapeutique est injectée dans l’artère hépatique avant que les particules ne soient injectées. Le barrage maintient donc la substance chimiothérapeutique dans le foie pour une durée plus longue.

Prévention

Éviter l’alcool et se faire vacciner contre l’hépatite B élimine deux facteurs de risque majeurs du cancer du foie. Des modifications du mode de vie peuvent également vous aider à contrôler votre poids et votre diabète.

Related posts

Comment choisir le meilleur pèse bébé?

Irene

Scintigraphie thyroïdienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Brûlure de la langue : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La perte auditive : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quels sont les signes de la tendinite du pied ?

Irene

Dépression adolescente : définition, cause, symptômes, traitement

Irene