Image default
Santé

Comment augmenter votre testostérone ?

D’après les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), l’espérance de vie des hommes à la naissance est passée de 46 à 75 ans entre 1900 et 2007 (CDC, 2010). En faisant de l’exercice régulièrement, en mangeant équilibré et en dormant correctement, vous parviendrez à maintenir un bon niveau d’énergie et de vitalité. De plus en plus, les hommes redéfinissent ce qu’avoir 50, 60 ou même 70 ans veut vraiment dire ; par conséquent, ils recherchent les solutions anti-âge les plus avancées (par exemple, le traitement de remplacement de la testostérone).

Au cours des dix dernières années, l’utilisation de la testostérone par les hommes d’âge moyen et les seniors a littéralement explosé. Cette hormone stimulerait le niveau d’énergie, augmenterait la masse musculaire et redonnerait une vigueur sexuelle aux hommes qui n’en ont pas ou plus. Cependant, la communauté scientifique met la population en garde car nous ne connaissons pas suffisamment les risques d’un tel traitement pour déterminer s’il est sûr d’avoir recours à des compléments en testostérone. Heureusement, il existe d’autres options.

Qu’est-ce que la testostérone ?

La testostérone est l’hormone responsable du développement des organes génitaux masculins et des caractéristiques sexuelles secondaires. Elle est produite par les testicules et elle est importante pour la masse musculaire, la densité osseuse et les globules rouges. Un taux de testostérone adéquat contribue à la fonction sexuelle et reproductive, et au sens de virilité et de bien-être de l’homme.

Au fur et à mesure que les hommes prennent de l’âge, leur corps produit de moins en moins de testostérone. Ce déclin naturel commence aux alentours de 30 ans et se poursuit pendant le reste de la vie de l’homme. La communauté scientifique n’est pas certaine de la mesure de ce déclin, ou si le traitement à la testostérone est réellement la meilleure manière d’y remédier (Cleveland Clinic, 2009).

Hypogonadisme masculin

Certains hommes ont une véritable déficience en testostérone ; c’est ce qu’on appelle l’hypogonadisme masculin. On parle d’hypogonadisme masculin lorsque l’organisme ne produit plus suffisamment de testostérone. Cette pathologie peut être causée par des problèmes au niveau des testicules, de l’hypothalamus ou de l’hypophyse.

Les hommes les plus à risque comprennent ceux qui ont eu une blessure aux testicules, qui ont le sida/VIH, qui ont subi une chimiothérapie ou une radiothérapie, ou dont les testicules ne sont pas descendues étant enfant.

Symptômes de l’hypogonadisme masculin chez l’adulte :

  • dysérection
  • diminution de la masse musculaire
  • stérilité
  • perte de la masse osseuse (ostéoporose)
  • ralentissement de la croissance de la barbe et des cheveux
  • développement de tissus mammaires
  • fatigue
  • difficultés de concentration
  • diminution de la libido

Traitements de l’hypogonadisme masculin

Les médecins peuvent déterminer si vous êtes touché par l’hypogonadisme masculin ou non grâce à des examens physiques et des analyses de sang. Si votre taux de testostérone est bas, votre médecin peut réaliser des tests supplémentaires pour en déterminer la cause.

Le traitement inclut généralement une thérapie substitutive de la testostérone sous la forme d’injections, de patchs et de gels. La plupart des hommes souffrant de l’hypogonadisme ressentent un regain d’énergie, de libido et de bien-être lorsqu’ils suivent une telle thérapie.

Cette thérapie convient-elle aux hommes n’ayant pas de problème ?

De nombreux hommes constatent des changements au fur et à mesure qu’ils prennent de l’âge qui sont similaires à ceux des hommes touchés par l’hypogonadisme, mais ceux-ci ne sont nullement liés à une maladie ou à une blessure. Certains de ces symptômes sont considérés comme faisant partie du processus normal du vieillissement :

  • changements des habitudes de sommeil et de la fonction sexuelle
  • augmentation de la masse graisseuse
  • réduction de la masse musculaire
  • déclin de la motivation et de la confiance en soi

Bien que des études scientifiques aient montré que cette thérapie aide les hommes souffrant de l’hypogonadisme, les résultats ne sont pas clairs lorsqu’il s’agit des hommes qui sont en bonne santé par ailleurs. Une étude publiée en 1996 dans la revue The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism a révélé que les hommes souffrant de l’hypogonadisme qui suivaient cette thérapie éprouvaient moins de colère, de tristesse et de fatigue (Wang et al. 1996). Ils ressentaient également un regain d’énergie et de bien-être, et ils se sentaient plus aimables.

Cependant, une étude parue plus tard dans les Annals of Internal Medicine a montré que la testostérone combinée avec le Viagra chez les hommes sans ce problème ne fonctionnait pas mieux qu’un placebo en ce qui concerne la dysérection (Spitzer et al., 2012). Par contre, une étude moins récente de la University of Pennsylvania School of Medicine a conclu que les hommes n’étant pas touchés par l’hypogonadisme qui étaient traités par la testostérone avaient constaté une réduction de leur masse graisseuse et une augmentation de la masse musculaire, en particulier au niveau des bras et des jambes (Snyder et al., 1999).

Risques de la thérapie à la testostérone

Globalement, les avis sont partagés au regard de ces études, et il est difficile d’affirmer avec certitude si ce type de thérapie est bénéfique ou non pour les hommes qui vieillissent simplement, sans problème particulier. Certaines recherches ont révélé quelques risques graves liés à cette thérapie, en particulier lorsqu’elle est suivie à long terme, qui ont poussé de nombreux médecins à faire preuve de prudence et à y réfléchir à deux fois avant de la recommander.

  • Une méta-analyse à grande échelle réalisée en 2010 regroupant 51 études a conclu que les preuves actuelles concernant la sécurité de cette thérapie sont de qualité insatisfaisante et qu’elles ne parviennent pas à nous indiquer clairement les effets secondaires potentiels (Fernández-Balsells et al., 2010).
  • Une étude de 2005 a conclu qu’un taux de testostérone élevé est associé à un risque accru de cancer de la prostate. Des chercheurs ont suggéré que les hommes suivant une telle thérapie doivent être surveillés régulièrement afin de s’assurer qu’aucune maladie ne se développe en conséquence (Parsons et al., 2005).
  • Une méta-analyse regroupant 17 essais de la clinique Mayo n’a signalé que de faibles améliorations de la dysérection chez les hommes auxquels cette thérapie est administrée et des améliorations modérées de la libido. Les chercheurs avertissent cependant que les résultats n’étaient pas cohérents entre les diverses études (Boloña et al., 2007).

La clinique Mayo note que cette thérapie peut aussi :

  • exacerber l’apnée du sommeil
  • causer de l’acné ou d’autres réactions cutanées
  • limiter la production de sperme
  • causer un rétrécissement des testicules
  • causer une hypertrophie mammaire
  • augmenter le risque de maladie cardiaque (clinique Mayo, 2012).

Actuellement, le National Institute of Aging des États-Unis conduit des essais sur 800 hommes visant à nous aider à mieux comprendre les avantages et les inconvénients de cette thérapie, mais les résultats ne seront pas connus avant 2014.

Autres méthodes d’augmentation de la testostérone

Bien que cette thérapie présente certains risques, un faible niveau de testostérone présente également des risques. Citons notamment un risque accru d’AVC, de crise cardiaque et de facture des hanches. Il est donc souhaitable d’en parler à votre médecin. Si vous avez de l’hypogonadisme masculin ou un niveau de testostérone très bas, cette thérapie pourrait être la meilleure option pour vous.

Si vous n’avez pas d’hypogonadisme mais si vous souhaiteriez être plus dynamique et paraître plus jeune, discutez des risques avec votre médecin. Réfléchissez aux autres méthodes possibles qui sont décrites ci-dessous pour augmenter votre niveau de testostérone, puis prenez la décision qui vous semble la meilleure pour vous.

  • Maintenez un poids sain. Les hommes ayant une surcharge pondérale sont plus susceptibles d’avoir un niveau de testostérone bas, mais ils peuvent faire remonter ce niveau en perdant du poids.
  • Faites régulièrement de l’exercice. Les hommes sédentaires ont tendance à avoir des niveaux de testostérone réduits étant donné que leur corps n’en a pas autant besoin. Des exercices de musculation peuvent stimuler la production de testostérone, mais il est surtout important de bouger régulièrement et d’utiliser vos muscles.
  • Dormez de 7 à 8 heures par nuit. Le manque de sommeil affecte les hormones dans votre corps.
  • Essayez des suppléments de vitamine D. Une étude de 2011 a indiqué que des compléments de vitamine D (environ 3 300 UI par jour) augmentent les niveaux de testostérone (Pilz et al., 2011).
  • Consommez plus de zinc. La carence en zinc chez les hommes est associée à l’hypogonadisme. Une étude de la Faculté de Médecine de Wayne State University a constaté qu’après six mois de prise de compléments de zinc par des hommes âgés ayant une légère carence en zinc les niveaux de testostérone avaient augmenté (Prasad et al., 1996).
  • Mangez plus de noix et de haricots. Ils sont riches en acide aspartique D, qui favorise la production de testostérone. Essayez d’ajouter des amandes, des œufs, du soja, des lentilles et du saumon à votre régime alimentaire (Topo et al., 2009).
  • Mangez de l’ail ! Des études sur des animaux montrent que l’ail augmente le niveau de testostérone testiculaire (Oi et al., 2001).

Buvez du café le matin ! La caféine du café élève le niveau de testostérone – d’environ 20 pour cent, selon une étude (Beaven et al., 2008).

Related posts

Comprendre la polyarthrite rhumatoïde

Irene

Tendinite – Quels sont les traitements préconisés contre ces douleurs ?

Irene

Lymphome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

E-Cigarette : conseils de choix de son e-liquide

Journal

Quels sont les avantages de l’épilation laser ?

administrateur

Le travail et l’accouchement : définition, cause, symptômes, traitement

Irene