Image default
Santé

Cancer de l’ovaire : définition, cause, symptômes, traitement

Les ovaires sont de petits organes en forme d’amande situés de chaque côté de l’utérus. Il s’agit de l’organe de production des œufs. Le cancer de l’ovaire peut survenir dans différentes parties de l’ovaire.

Le cancer de l’ovaire peut apparaître dans les cellules germinales, stromales ou épithéliales de l’ovaire. Les cellules germinales sont les cellules qui deviennent des œufs. Les cellules stromales fonctionnent comme un tissu conjonctif. Elles constituent l’essentiel de l’ovaire. Les cellules épithéliales forment la couche externe de l’ovaire.

L’institut national américain du cancer (National Cancer Institute, NCI) estime qu’aux États-Unis, un cancer de l’ovaire sera diagnostiqué chez environ 22 280 femmes en 2012. Le nombre estimé de décès causés par ce cancer devait être d’environ 15 500 en 2012.

Le carcinome des cellules épithéliales est le plus courant des cancers de l’ovaire. Il constitue la cinquième cause de décès par cancer chez la femme. Cinquante pour cent des cas surviennent chez les femmes de plus de 65 ans.

À la date du diagnostic, la maladie a atteint un stade avancé chez la plupart des patientes. Le taux de survie à cinq ans pour ce cancer est inférieur à 10 pour cent.

Composante génétique du carcinome épithélial de l’ovaire

Ce type de cancer de l’ovaire est héréditaire. Selon le NCI, jusqu’à 10 % des cas surviennent chez des femmes dans la famille desquelles existent des antécédents de :

  • de cancer de l’ovaire et du sein ;
  • de cancer de l’ovaire sans cancer du sein ;
  • de cancer de l’ovaire et du colon.

Les femmes dont deux parentes directes ou plus ont, ou ont été, atteintes d’un cancer de l’ovaire courent le risque le plus élevé. Toutefois, même une seule parente directe accroît le risque. Les gènes du cancer du sein BRCA1 et BRCA2 sont également associés au risque de cancer de l’ovaire.

Pronostic du carcinome épithélial de l’ovaire

Plusieurs facteurs sont liés à une survie accrue des femmes atteintes de ce type de cancer :

  • stade précoce au diagnostic ;
  • défaut d’accumulation de fluides (ascite) dans l’abdomen ;
  • âge moins avancé ;
  • tumeur bien différentiée ;
  • moindre taille de la tumeur au moment de son ablation.

Les cancers des cellules germinales représentent cinq à sept pour cent des cancers de l’ovaire. Ces cancers se développent à partir des cellules génératrices d’œufs. Ils se déclarent d’ordinaire chez des femmes jeunes et des adolescentes.

La moyenne d’âge au moment du diagnostic est de 18 ans. Ces cancers peuvent être importants. Ils grossissent généralement rapidement. Il arrive que des tumeurs produisent de la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Il peut en résulter un test de grossesse faussement positif.

Les cancers des cellules germinales sont aisément curables. Ils peuvent être traités par chirurgie et chimiothérapie.

Les cancers des cellules stromales représentent approximativement cinq pour cent des cancers de l’ovaire. Ils se développent à partir des cellules qui assurent la cohésion de l’ovaire. Il s’agit également des cellules productrices d’hormones ovariennes, et notamment :

Les cancers des cellules stromales se développent lentement. Ils sécrètent des œstrogènes et de la testostérone. L’excès de testostérone peut causer des poussées d’acné et de pilosité du visage. Un excédent d’œstrogènes peut causer un saignement utérin. Ces symptômes peuvent être aisés à identifier. Le cancer des cellules stromales est ainsi plus facile à identifier à un stade précoce. De ce fait, le diagnostic pour ces cancers est favorable.

L’âge moyen des femmes atteintes de cellules stromales de l’ovaire est de 45 ans. Il peut néanmoins survenir à n’importe quel âge.

Il arrive qu’à un stade précoce, le cancer de l’ovaire ne s’accompagne pas de symptômes. Il arrive toutefois que certains symptômes apparaissent, et notamment :

  • des ballonnements fréquents ;
  • la sensation d’être très rapidement rassasiée lors des repas ;
  • des difficultés pour manger ;
  • un besoin fréquent et urgent d’uriner ;
  • des douleurs ou un inconfort de l’abdomen ou du pelvis ;

Avec le cancer de l’ovaire, ces symptômes débutent soudainement. Les femmes atteintes éprouvent des sensations différentes d’une digestion normale ou de l’inconfort ordinaire lié aux règles. Ces symptômes ne disparaissent pas. Lorsque la durée de ces symptômes excède deux semaines, consultez un médecin.

Autres symptômes potentiels du cancer de l’ovaire :

  • douleur du bas du dos ;
  • douleur durant les rapports sexuels ;
  • constipation ;
  • indigestion ;
  • fatigue ;
  • changement du cycle menstruel ;
  • gain ou perte de poids ;
  • saignements vaginaux ;
  • acné ;
  • douleur dorsale qui s’aggrave.

Le diagnostic du cancer de l’ovaire commence par les antécédents médicaux et un examen physique. L’examen physique doit inclure un examen pelvien et rectal. Une ou plusieurs analyses de sang peuvent également être utilisées pour diagnostiquer cette pathologie.

  • Une formule sanguine permettra de vérifier votre état de santé général.
  • En cas de cancer de l’ovaire, les niveaux d’antigène cancéreux 125 (CA125) peuvent être élevés. Ils peuvent également être élevés dans le cas d’autres pathologies, telles que l’endométriose.
  • Les niveaux de gonadotrophine chorionique humaine (hCG) peuvent être élevés si vous êtes atteinte d’une tumeur des cellules germinales. Il s’agit d’ordinaire d’une protéine de la grossesse.
  • De l’alpha-fœtoprotéine peut être générée par des tumeurs des cellules germinales. Des niveaux élevés d’alpha-foetoprotéine apparaissent également dans d’autres maladies.
  • Les niveaux de lacticodéshydrogénase (LDH) peuvent être accrus par les tumeurs des cellules germinales.
  • Les niveaux d’inhibine, d’œstrogène et de testostérone peuvent être accrus par les tumeurs des cellules stromales.
  • Lorsque le cancer a gagné le foie, les tests de la fonction hépatique peuvent être anormaux.
  • Les tests de la fonction rénale contribuent à déterminer si le cancer a bloqué le flux d’urine ou s’il a gagné la vessie et les reins.

D’autres études de diagnostic peuvent également être utilisées pour détecter les signes de cancer de l’ovaire.

La biopsie est essentielle pour déterminer l’existence d’un cancer. Un petit échantillon de tissu ovarien est prélevé pour identifier d’éventuelles cellules cancéreuses. Elle peut être effectuée avec une aiguille guidée par scanner ou échographie. Cette intervention peut également être effectuée sous laparoscopie. En cas de présence ce fluide (ascite), un échantillon peut être étudié pour déterminer la présence de cellules cancéreuses.

Une échographie de l’abdomen et du pelvis est utilisée pour rechercher des changements des ovaires et d’autres organes induits par le cancer.

Un scanner et une IRM peuvent également être utilisés pour examiner l’abdomen et le pelvis.

Une tomographie par émission de positrons peut détecter de petits cancers autrement difficiles à voir.

Une laparoscopie permet d’examiner les organes abdominaux pour déterminer si le cancer s’est répandu. Des biopsies peuvent être obtenues au cours de l’intervention.

Les analyses d’urine recherchent des signes d’infection ou de sang dans l’urine. Tel peut être le cas lorsque le cancer s’étend à la vessie et aux reins.

Une radiographie thoracique permet de détecter l’extension de la tumeur aux poumons.

Un lavement baryté permet de déterminer si la tumeur s’est étendue au colon ou au rectum.

Les stades du cancer de l’ovaire sont déterminés sur la base des critères suivants :

  • Au stade I, le cancer est limité à l’un des deux ovaires – le taux de survie à cinq ans est de 90 %.
  • Au stade II, le cancer est limité au pelvis – le taux de survie à cinq ans est de 70 %.
  • Au stade III, le cancer a gagné l’abdomen – le taux de survie à cinq ans est de 15 % à 20 %.
  • Au stade IV, le cancer s’est répandu hors de l’abdomen – le taux de survie à cinq ans est d’un à cinq pour cent.

Le traitement du cancer de l’ovaire est fonction du type et du stade du cancer, ainsi que de votre désir d’avoir des enfants. Une chirurgie peut être pratiquée pour :

  • confirmer le diagnostic ;
  • déterminer le stade du cancer ;
  • retirer la tumeur.

Au cours de l’intervention, un effort est fait pour enlever la totalité des tissus cancéreux. Une biopsie peut également être effectuée dans le but de déterminer si le cancer s’est répandu.

Si vous souhaitez avoir des enfants et si le cancer est au stade I, la chirurgie inclura :

  • une ablation de l’ovaire cancéreux et une biopsie de l’autre ovaire ;
  • l’ablation du tissu adipeux (épiploon) de certains organes de l’abdomen ;
  • l’ablation de ganglions lymphatiques abdominaux et pelviens ;
  • des biopsies d’autres tissus et le prélèvement de fluide dans l’abdomen.

L’intervention chirurgicale est plus complète si vous ne souhaitez pas avoir d’enfants. Lorsque votre cancer a atteint le stade II, III ou IV, une chirurgie plus large est nécessaire. Ceci comprend :

  • l’ablation de l’utérus ;
  • l’ablation des deux ovaires et des trompes de Fallope ;
  • l’ablation de l’épiploon ;
  • l’ablation de la plus grande quantité de tissus cancéreux possible ;
  • des biopsies de tous tissus susceptibles d’être cancéreux.

Chimiothérapie

Une intervention chirurgicale est habituellement suivie d’une chimiothérapie. Des médicaments peuvent être administrés par voie intraveineuse ou abdominale. Il s’agit d’un traitement intra-péritonéal. Les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être très désagréables. Il s’agit notamment de :

  • nausées ;
  • vomissements.
  • de perte de cheveux ;
  • fatigue ;
  • problèmes de sommeil.

Le carboplatine, le cisplatine et le paclitaxel (Taxol) sont couramment employés dans le traitement du cancer de l’ovaire.

Related posts

Qu’est ce que la tendinite du genou ?

Irene

Maladie de Lyme disséminée initialement : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est ce que la polyarthrite rhumatoïde ?

Irene

Tour d’horizon sur la couronne dentaire

sophie

Sciatique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

la tendinite de la hanche

Irene